Chauffer son eau avec le soleil, ça marche ?

On est maintenant en plein hiver! Nous avons plus que jamais besoin d’eau chaude sanitaire pour nos besoins quotidiens. Actuellement, cette eau chaude est obtenue grâce à des appareils de plus en plus varié et sophistiqué. Parmi eux, le chauffe-eau solaire est un appareil dont on cite souvent les louanges. Elle serait une bonne alternative aux chauffes eau fonctionnant à l’électricité ou au gaz. Mais qu’en est-il vraiment? Choisir de chauffer son eau à l’aide de l’énergie solaire est il une si bonne idée que ça ? Faisons le point sur cette question.

Chauffer de l’eau sanitaire avec le soleil, comment?

L’énergie solaire est une énergie renouvelable qui peu être converti en source de chaleur pour chauffer l’eau sanitaire. Cette opération de conversion est réalisée par un appareil de chauffage spécialement conçu: le chauffe-eau solaire. C’est un kit composé d’un panneau solaire thermique,qui capte l’énergie solaire, et d’un ballon d’eau chaude ( de 200 a 350 litres) qui stocke l’eau chaude produite. Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) est celui qui est utilisé pour les usages personnels d’un seul foyer. En effet, il existe aussi des chauffes eau solaires dites collectives (CEST). Ces derniers produisent plutôt de l’eau chaude en plus grande quantité pour les immeubles de logements par exemple.

Les chauffe-eau solaires se distinguent des appareils de chauffage intérieur qui, eux, chauffent l’intérieur d’une maison uniquement. Cependant, il existe aujourd’hui des appareils qui combinent ces deux fonctions chauffage intérieur-chauffe-eau. Ces ceux-là doivent aussi être différenciés du système solaire photovoltaïque qui fonctionne exactement de la même façon qu’eux, mais qui produit plutôt de l’énergie électrique pour la maison.

Le chauffage solaire pour des économies d’énergies

Avec le réchauffement planétaire, consommer moins d’énergie est devenue plus qu’une simple nécessité. C’est maintenant notre priorité à tous. Les chauffes eau solaires diminuent de manière conséquente la dépense de chauffage en eau chaude (une diminution de l’ordre de 60 % a 70 % par rapport aux chauffes eau traditionnelle). L’énergie solaire est en effet une énergie naturelle gratuite que chacun peut exploiter.

La question de l’inclinaison et de l’orientation des panneaux solaire thermique

La performance de du chauffe-eau solaire dépends d’un certain nombre de facteurs aussi importants les uns que les autres. En l’occurrence, l’installation de son panneau thermique doit respecter des règles d’orientation et d’inclinaison déterminées. Ces règles d’orientations et d’inclinaison varient d’une région à une autre et d’une saison à une autre.

D’une part, pour les pays se situant dans l’hémisphère nord comme la France, les panneaux doivent être orientés au Sud. D’autre part, l’inclinaison de ces panneaux doit être comprise entre 20 ° à 60 °. C’est notamment durant l’Été où le soleil est à son zénith que l’inclinaison doit être abaissée à 20 °. Cela afin d’éviter que le chauffe-eau ne surproduise de l’eau chaude en raison de la puissance du soleil. D’ailleurs, nos besoins en eau chaude sanitaire sont moindres en Été. Donc, pendant l’hiver, on doit au contraire incliner fortement (60 °) le panneau si on veut obtenir le maximum d’énergie solaire pour chauffer l’eau chaude sanitaire. En effet, le soleil est bas par rapport à l’horizon au cours de l’hiver. Au printemps, l’angle optimal est de 45 ° pour avoir une production normale d’énergie thermique avec les chauffes eau solaire.

La taille du panneau solaire et la nécessité des chauffages d’appoint

La taille du panneau solaire est aussi importante que son orientation et son inclinaison. Les panneaux solaires de plus grandes tailles produisent beaucoup plus d’énergie par rapport à ceux de petite taille.

D’abord, si on veut tous simplement avoir un chauffe-eau solaire, on doit prévoir un panneau solaire thermique avec une surface de 2m2 à 5m2 et un ballon de 200 litres à 300 litres.

Ensuite, dans l’hypothèse où veut combiner chauffe-eau solaire et chauffage central, il faut un panneau de 10 m2 à 20 m2. Par exemple, un logement où il y a 4 personnes a besoin d’un panneau de 15 m2.

Aussi, avant de choisir la dimension du panneau solaire, vous devez d’abord déterminer vos besoins en eau chaude tout au long de l’année. Si vous achetez un panneau de grande taille qui produit plus d’énergie qu’il vous faut, vous risquez une surchauffe durant l’Été (surproduction de chaleur).

En tout cas, le chauffe-eau solaire ne couvre que 60 % a 80 % des besoins en chauffages d’une maison suivant les régions (il est plus performant dans les régions ensoleillées). C’est pourquoi il est nécessaire de le coupler à un chauffage d’appoint (poêle à bois, cheminée, etc.) surtout dans les localités où le soleil n’est pas très présent.