Peinture salle de bains : les 3 erreurs à éviter

Entamer des travaux de peinture dans la salle de bain s’apparente toutefois à un parcours du combattant. Allant du choix de l’artisan au choix de la peinture, sans bien sûr oublier le budget à prévoir dans la réalisation d’un tel projet. Pour se soustraire à toute déconvenue dans le cadre de la peinture de sa salle de bains, il y a 3 erreurs à ne pas commettre à tout prix…

1- Investir dans des peintures inadaptées

Acquérir ses peintures pour salle de bain au hasard et sans se renseigner est un piège à éviter. Perpétuellement soumis aux projections d’eau, la peinture à utiliser pour les d’une salle d’eau doit être parfaitement adapté. Il faut ainsi veiller à ce que la peinture soit bien adaptée aux pièces humides et donc hyper résistante à l’humidité. Sur ce, opter pour une peinture glycéro, qui est sûrement plus résistante, n’est pas vraiment très bénéfique pour l’environnement. La peinture au finit mat n’est pas non plus recommandée, car elle s’abîme rapidement à cause de la condensation.

Garantissant une bonne résistance, faisant barrière contre la condensation, limitant les risques de moisissures et spécialement conçu pour les pièces humides, la peinture acrylique reste ainsi le modèle à privilégier. Cette dernière est également issue de la famille des peintures à l’eau. Parmi les peintures spécifiques pour salle de bain figure également la peinture au fini satiné. Celle-ci assure aussi une grande résistance à la chaleur et à la condensation.

Bien entendu, miser sur une peinture premier prix pour sa salle de bain est également une erreur fondamental à éviter.

2- Peindre sur des murs humides

Peindre la salle de bain est sans doute le meilleur moyen d’éviter l’humidité, les moisissures et les mauvaises odeurs s’y développer. Il est pourtant hors de question d’appliquer la peinture sur des mûrs encore humide. Afin d’assurer une bonne accroche et adhérence de la peinture sur les surfaces à peindre, il faut bien s’assurer que la pièce soit saine. Une bonne préparation est vivement recommandée. Pour un résultat impeccable, il est préférable d’appliquer deux à trois couches.

3- Ne pas déterminer à l’avance un budget concret

Négliger la détermination du budget nécessaire pour la peinture de la salle de bain est également une erreur que l’on commet très souvent. Certes, la salle d’eau est l’une des pièces les plus restreint de la maison, cependant la repeindre peut se révéler très coûteux. Voilà pourquoi, il est plus judicieux de comptabiliser des coûts supplémentaires. Aussi, pour éviter de voir la facture grimper, déterminez toujours ce qui est prioritaire et vient ensuite le reste. Une telle décision vous évitera ainsi toute mauvaise surprise. Pour mener à bien un tel projet, il est également préférable de faire appel à un spécialiste. Autrement dit, s’improviser peintre en bâtiment peut être une très grosse erreur.